Fat bike : caractéristiques et différents types

Auparavant, le VTT était considéré comme tout-terrain. Mais depuis quelques années, il ne l’est plus. C’est le fat bike qui porte actuellement ce titre. En effet, ce type de vélo peut passer partout, même dans les endroits difficiles d’accès pour un VTT. Le fat bike, avec ses roues monstrueuses, peut rouler sans problème sur la neige, sur un sentier glissant et boueux, sur de la caillasse, du sable, etc.

Quelles sont les caractéristiques du fat bike ?

– Le cadre :
Comparé au cadre d’un VTT classique, celui du fat bike est assez simple. Il présente généralement un design rustique avec une fourche fixe. Il est fabriqué avec l’un de ces deux matériaux : l’aluminium ou l’acier. Le premier est beaucoup plus léger, mais son coût est assez élevé. Le second quant à lui est un peu lourd. Par contre, son prix est abordable.

– Les roues :
Contrairement aux roues d’un VTT dont la largeur est comprise entre 1 »8 ou 2 »4, celles du fat bike mesurent 4 » et sont plus de larges. Ces gros pneus sont conçus pour renforcer l’adhérence sur les terrains difficiles d’accès. Ils offrent ainsi une zone de contact considérable au sol.

La pression du pneu du fat bike diffère de celle du VTT. En effet, le pneu d’un VTT est gonflé entre 3 et 5 bars alors que celui d’un fat bike est gonflé entre 0.5 et 1 bar seulement. Grâce à cette faible pression, la surface de contact au sol est élevée. Ainsi, le fat bike gagne en confort, car ses roues vont se comporter comme un amortisseur, et ce, tout en captant les irrégularités du terrain. S’il s’agit d’un terrain lisse, la pression du pneu du fat bike doit être augmentée. Ainsi, vous ne resterez pas collé à la route.

– Les freins :
Bien que le cadre du fat bike soit rustique, il dispose de freins assez modernes. D’ailleurs, les fabricants ne cessent pas de rendre leurs vélos plus performants. Voilà pourquoi, on trouve souvent un fat bike avec des freins V-brake ou à disque.

Quels sont les différents types de fat bike ?

De manière générale, le fat bike se décline en trois types :

– Le fat bike sans assistance :
Dépourvu de moteur, le fat bike sans assistance se conduit donc de manière classique, mais reste agréable à conduire. Ce type de vélo est reconnaissable par ses grosses roues.

– Le fat bike électrique :
Avec le développement des vélos électriques, le fat bike a suivi le mouvement et est maintenant disponible en version électrique. Si sa batterie est déchargée, vous pouvez toujours continuer votre conduite en mode manuel. Depuis quelques années, ce modèle est de plus en plus prisé du fait des avantages qu’il offre à son conducteur. Outre ses nombreuses options et fonctionnalités, on peut citer le confort de déplacement. Pour choisir votre fat bike, vous devez considérer certains critères. Vous pouvez pour ce faire voir le guide sur fitness-magazine. Celui-ci notera parmi les critères à considérer l’autonomie de la batterie.

– Le fat bike pliant :
Ce type de fat bike est également électrique. Moins lourd, ce type de fat bike est facile à transporter grâce à son cadre pliant. Vous pouvez facilement l’emmener en vacances, que vous partiez en montagne, près de la mer, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post